Hommage à Renée Laforge

L'on gardera souvenance

L'on gardera souvenance,
De Renée, Fay-Renée, Fay-des-bois,
D'une muse de romance,
Et d'une femme aux abois !

A l'automne de ta vie,
Tu es partie,
Rongée par la maladie !
J'ai vu les anges, là-haut,
Former un grand cortège
Pour venir à ta rencontre !

De toi , qui n'est plus d'ici,
Mais d'ailleurs
Il restera tes écrits,
Où tout a été dit !

Au printemps,
L'on te trouvera, derrière chaque bourgeon,
Pour assister à leur éclosion !

A l'été,
L'on te verra chaque matin,
Comme une perle de rosée,
Déposée sur une pétale de fleur !

A l'automne,
Tu survoleras sur les ailes du vent,
Ce qui fut ton accomplissement!

A l'hiver,
Tu ajouteras ta brillance,
Sur chaque petite étoile de neige
Pour former un manteau blanc argenté !

Derrière chaque personne
De grands défis,
L'on sentira ta présence,
Étant de ceux
Qui ont marqué ton existence !

L'on te dit aujourd'hui,
Merci pour tout ce que tu nous as laissé,
Ton courage, ta détermination
Qui t'ont amenés vers ce voyage sans fin !

Aurevoir,
Renée, Fay-Renée, Fay-des-bois !

Nicole

Aussitôt la musique de fond terminée, cliquez ici pour entendre la pièce musicale.



Elle est d'ailleurs
par: Pierre Bachelet

Elle a de ces lumières au fond des yeux
Qui rendent aveugles ou amoureux
Elle a des gestes de parfum
Qui rendent bête ou rendent chien
Et si lointaine dans son cœur
Pour moi c'est sûr, elle est d'ailleurs

Elle a de ces manières de ne rien dire
Qui parlent au bout des souvenirs
Cette manière de traverser
Quand elle s'en va chez le boucher
Quand elle arrive à ma hauteur
Pour moi c'est sûr, elle est d'ailleurs

Et moi je suis tombé en esclavage
De ce sourire, de ce visage
Et je lui dis emmène moi
Et moi je suis prêt à tous les sillages
Vers d'autres lieux, d'autres rivages
Mais elle passe et ne répond pas
Les mots pour elle sont sans valeur
Pour moi c'est sûr, elle est d'ailleurs

Elle a de ces longues mains de dentellière
A damner l'âme d'un Werner
Cette silhouette vénitienne
Quand elle se penche à ses persiennes
Ce geste je le sais par cœur
Pour moi c'est sûr, elle est d'ailleurs

Et moi je suis tombé en esclavage
De ce sourire, de ce visage
Et je lui dis emmène moi
Et moi je suis prêt à tous les sillages
Vers d'autres lieux, d'autres rivages
Mais elle passe et ne répond pas
L'amour pour elle est sans valeur
Pour moi c'est sûr, elle est d'ailleurs

Et moi je suis tombé en esclavage
De ce sourire, de ce visage
Et je lui dis emmène moi
Et moi je suis prêt à tous les sillages
Vers d'autres lieux, d'autres rivages
Mais elle passe et ne répond pas




Pour bien voir le caractère de la police utilisée sur cette page, téléchargez içi. Dézippez la police dans: C://Windows/font. Et quand ce sera fait, vous verrez comme c'est joli.


Message de Nelson Dumais, journaliste au journal de Montréal, le 25 octobre 2000.

Je vous ai déjà parlé d'une grand-mère qui étudiait pour devenir spécialiste en systèmes Microsoft (MCE - Microsoft Certified Engineer). Je vous ai déjà raconté qu'à 50 ans, Renée Laforge était retournée sur le banc d'école pour apprendre l'informatique en vue de se qualifier ultérieurement MCE. Je ne vous avais peut-être pas dit que son diplôme d'informaticienne en poche, elle s'était trouvée un emploi dans une entreprise avantageusement connue et qu'en parallèle, elle continuait ses préparatifs en vue des difficiles examens. Sauf qu'en cours de route, elle fut attaquée par un cancer contre qui elle dut livrer bataille, ce qui l'obligea à démissionner de son emploi et oublier momentanément ses certifications. Il lui fallut presque deux ans de courage exceptionnel pour terrasser la bête, se trouver un nouvel emploi (à 50 quelques années) et reprendre ses études. Et pendant tout ce temps, elle continua à entretenir un forum de dépannage microinformatique bénévole, un forum utilisé par plusieurs d'entre nous. Mais voilà qu'aujourd'hui, alors qu'elle pourrait enfin se présenter aux examens et décrocher le fameux titre de MCE, le cancer revient à la charge, avec une virulence accrue. J'en suis très peiné et, pour la première fois en ces pages, je vous demande un petit service. Voilà, je vous demande d'essayer de temps en temps de penser à elle en lui envoyant tout ce que vous pouvez comme ondes positives. Peu importe si elle vous a déjà dépanné ou non avec son FORUM. Renée mène actuellement le combat de sa vie et au nombre impressionnant que vous êtes, qui sait, peut-être pourrez-vous faire une différence. Je vous en remercie.

Renée est décédée le 16 février 2001.