Militaire et ingénieur de formation, Marc Garneau devient en 1984 le premier astronaute canadien à voyager à bord d’une navette spatiale. De spécialiste de charges utiles lors de ce voyage, il devient spécialiste de missions pour ses périples de 1996 et de 2000. Véritable vétéran de l’espace, Garneau a contribué au développement du « bras canadien ».


Vétéran de trois missions spatiales (STS-41G en 1984, STS-77 en 1996 et STS-97 en 2000), Marc Garneau cumule plus de 677 heures de vol dans l'espace. En février 2001, il est nommé premier vice-président de l'Agence spatiale canadienne. Il devient officiellement président de l'Agence spatiale canadienne le 22 novembre 2001.



Hommage à Julie Payette
27 mai 1999
Julie Payette et la navette spatiale Discovery décollent sans pépin au Centre Spatial Kennedy; il s'agit de la première navette à s'amarrer à la station spatiale internationale pour y transférer du matériel. Julie Payette a commencé son entraînement à la NASA en août 1996 : pour se préparer à la mission STS-96 de mai 1999 à bord de la navette spatiale Discovery, elle a suivi un programme d'entraînement rigoureux au cours duquel elle a accumulé plus de 120 heures de vol en quasi-apesanteur. Cette mission a permis à Mme Payette d'établir deux records : elle est à la fois la première astronaute canadienne à mettre le pied sur la Station spatiale internationale et la première à contribuer à son assemblage.



L'équipe des astronautes canadiens (1992) et l'équipe des astronautes canadiens (1998).



Cette photo, prise par l’astronaute de l’ASC Marc Garneau, est tirée d’une série de photographies 70 mm de la Station spatiale internationale (ISS) saisies quelques instants après le désamarrage de la navette à 13 h 13, HNC, le 9 décembre 2000.



D'autres astronautes au travail dans l'espace