"Sur un cheval blanc je t'emmènerai défiant le soleil et l'immensité. Dans des marais inconnus des Dieux loin de la ville uniquement nous deux. Et des milliers de chevaux sauvages feront un cercle pour nous isoler. N'entends-tu pas toutes les guitares criant de joie dans la chevauchée. Sur un cheval blanc je t'emmènerai défiant le soleil et l'immensité dans les marais inconnus des Dieux loin de la ville uniquement nous deux. Pourtant je sais que ce n'est qu'un rêve pourquoi faut-il que ce ne sois qu'un rêve mais l'hymne à l'amour je l'entends déjà j'entends déjà son alléluia alléluia. "


Claude Léveillée


Claude Léveillée s'éteint d'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 78 ans; le 27 avril 2004, soit exactement 40 ans jour pour jour après son premier spectacle à la Place des Arts, il avait été est victime d'un accident vasculaire cérébral, sur scène, un deuxième avait suivi peu après. Claude Léveillée était officier de l'Ordre du Canada et chevalier de l'Ordre national du Québec.




À la fois chanteur, pianiste, auteur et acteur, Léveillée touchait à tout mais sa plus grande ambition était de devenir compositeur, c'est d'ailleurs à ce titre qu'il fera ses premiers pas à la télévision; pour Domino, une émission pour enfants diffusée à Radio-Canada de 1957 à 1962, il écrira des centaines de chansons et son personnage de Clo-Clo le clown marquera l'imaginaire de toute une génération.

En 1959, il forme le groupe Bozos avec Hervé Brousseau, Jean-Pierre Ferland, Clémence DesRochers et André Gagnon, la même année, il rencontre Édith Piaf chez qui il ira vivre à Paris, il écrit pour elle Boulevard du crime, Ouragan, La voix et Les vieux pianos; il revient au pays en 1961 et fait la rencontre de Gilles Vigneault, avec qui il écrira plusieurs chansons, dont «Le Rendez-vous», l'année suivante, il enregistre le premier d'une longue série d'albums et de succès: «L'Etoile d'Amérique», «La Scène», «La Légende du cheval blanc», etc.






Claude Léveillée est le premier artiste québécois à se produire à la Place des Arts, il est aussi un des premiers Québécois à écrire des comédies musicales; durant sa longue et prolifique carrière, Claude Léveillée a mis sur le marché plus d'une trentaine d'albums, il a notamment joué à la télévision dans La lanterne magique (1957), Domino (1957-1962), La perdière (1971) et Scoop (1991-1995) et au cinéma dans La ligne de démarcation (1966), Jésus de Montréal (1988), Meurtre en musique (1994) et l'Homme idéal (1996).

Parmi les moments forts de sa carrière, notons l'édition 1976 de la Fête nationale à Montréal, alors qu'il fait partie des «cinq grands», avec Gilles Vigneault, Jean-Pierre Ferland, Robert Charlebois et Yvon Deschamps, spectacle immortalisé dans l'album «Une fois cinq».Son dernier album Coeur sans pays, enregistré quelques jours avant son avc, a été publié à la fin de l'automne 2008.



Frédéric (cliquez)