Les États-Unis bascule en plein cauchemar, après avoir subi la pire offensive terroriste de leur histoire; trois avions transformés en kamikaze par des pirates de l'air frappent au cœur de la puissance américaine, faisant des milliers de victimes à New York (les deux tours du World Trade Center) et à Washington (une partie du Pentagone).





Le bilan des attentats du 11 septembre aux États-Unis s'élève à 3 034 morts; à New York, 2 801 morts retirés des décombres des tours jumelles du World Trade Center, ce bilan inclut les 157 passagers et membres d'équipage des deux Boeing qui se sont encastrés dans les tours jumelles.



Washington déplore 189 morts ou disparus, dont 124 personnes qui travaillaient au Pentagone.



44 personnes, dont 7 membres d'équipage, ont perdu la vie dans l'écrasement du quatrième avion détourné, en Pennsylvanie.





Mon esprit soudainement s’est complètement embrouillé

Mon cœur ne pouvant plus se battre s’est arrêté

Je vois sans cesse s’effondrer ces tours géantes

Leur vue encore et toujours me hante

Ces gens qui se sont déployés dans le vide comme des oiseaux

Descendaient, sachant bien qu’ils ne pourraient s’envoler plus haut

Capturer sans le vouloir par tous ces fous de Dieu

Leur vie a été écrasée pour un crime des plus odieux

D’autres furent sauvés par des hommes d’honneur

Mais pour certains de ces braves sonnait leur dernière heure

Les souvenirs de cette date maudite ne doivent jamais s’éteindre

Qu’ils soient bons ou mauvais, laissons-nous tous atteindre

Nous ne chasserons jamais de nos têtes, ces horribles images

Et dans le Grand Livre de la Vie, nous ne tournerons pas la Page.

Robert Pilon




Le feu a entraîné l’effondrement des tours du WTC!


Les foyers intenses qui se sont déclarés dans les tours jumelles du World Trade Center à New York le 11 septembre ont entraîné l'effondrement des tours, selon un rapport fédéral qui note que les systèmes anti-incendie n'ont pu fonctionner. Les tours percutées à une vingtaine de minutes d'intervalle par deux avions de ligne détournés sur Manhattan, se sont écroulées sous l'effet combiné du choc et des incendies qui ont suivi, conclut ce rapport dont le "New York Times" a révélé vendredi le contenu.

La structure des bâtiments a étonnamment bien supporté l'impact des deux avions, note le rapport de l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence et de la Société américaine des ingénieurs civils. En revanche, les tours n'ont pas pu tenir dans la chaleur extrême générée par les incendies qui se sont déclarés après le choc, atteignant les 2000 degrés, soit l'équivalent de la production d'une centrale nucléaire.

Les systèmes anti-incendie des gratte-ciels sont normalement destinés à permettre que les feux s'éteignent avant de risquer un effondrement. Mais dans le cas du World Trade Centre ils n'ont pas été efficaces.

Les circonstances extraordinaires des attentats rendent difficiles l'explication de ces défaillances, souligne le rapport. Mais pour les experts, il est probable que les débris qui ont volé sous le choc des avions aient pu couper des canalisations alimentant les lances et les systèmes d'arrosage.

Selon le rapport, les boules de feu qui ont éclaté lorsque les avions ont percuté les tours ont brûlé environ un tiers du carburant de chaque avion. L'explosion initiale a fait peu de dégâts structurels mais les incendies provoqués par le reste du carburant se sont propagés à travers plusieurs étages.

Sans ces feux dévastateurs, le World Trade Center n'aurait pas disparu, à moins d'un tremblement de terre ou d'une tempête, estime le rapport.



11 septembre 2001: le renseignement épinglé dans un rapport du Congrès!


La commission d'enquête du Congrès sur les circonstances des attentats du 11 septembre 2001 a publié jeudi le 24 juillet 2003 un rapport très attendu qui critique sévèrement les carences des services du renseignement et renouveler les interrogations sur le rôle de l'Arabie Saoudite.

Ce document de 900 pages avec les annexes fait une présentation très détaillée des nombreuses insuffisances, notamment de la CIA, la centrale du renseignement et du FBI, la police fédérale, que ce soit pour exploiter des indices importants ou coopérer.

«Je pense qu'il y avait des chances que nos services de renseignement, travaillant ensemble, auraient pu mettre au jour le complot du 11 septembre suffisamment tôt pour le faire échouer», a estimé jeudi matin le sénateur démocrate Bob Graham qui présidait la commission du renseignement du Sénat jusqu'à la fin 2002 et a joué un rôle clé dans la production du rapport.

«Cela aurait requis un peu de chance, mais je pense qu'il aurait été possible d'éviter cette tragédie», a-t-il ajouté sur la chaîne de télévision ABC.



343 pompiers et 23 policiers perdirent la vie lors de l'effondrement des tours jumelles.

Le nombre de Canadiens portés disparus à la suite de l'effondrement des tours du World Trade Center à New York, et au Pentagone à Washington se situe à 24 dont seulement une victime a pu être identifiée avec certitude.



Ground Zero 6 ans après le 11 septembre 2001


Ground Zero 10 ans après le 11 septembre 2001




"Le fanatisme, qu'il soit exercé par une foule musulmane ou par un preacher du Missouri, sera toujours générateur de ténèbres. L'avidité et le fanatisme sont tous les deux des maladies de l'âme, elles sont tous les deux les symptômes d'un déséquilibre. La bataille ne se situe plus entre des nations, elle se trouve désormais au coeur de chaque être humain." (Lise Gagnon)



Mes amis, l’amour est cent fois meilleur que la haine. L’espoir est meilleur que la peur. L’optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde.
Jack Layton - 20 août 2011